Cours et séminairesColloques et conférences  
 
  Retour   
 OK

Lucas de Túy y Rodrigo Jiménez de Rada : diferencias y similitudes en la narración histórica par Emma Falque (SIREM), (Universidad de Sevilla)

communication (12/10/2002). [colloque : Rodrigue Jiménez de Rada (Castille, 1ère moitié du XIIIème siècle) : histoire, historiographie]


"J'ai tenté de montrer l'utilisation que font des sources les deux auteurs en centrant mon étude sur les livres III et IV de la chronique de Luc de Túy, qui correspondent aux livres II et IX de l'oeuvre de Jiménez de Rada. La tradition manuscrite du Chronicon mundi nous invite du reste à choisir les livres III et IV de cette oeuvre : un manuscrit du XVIIe siècle conservé à la Bibliothèque capitulaire et colombienne de Séville renferme ces deux livres seulement, par l'effet d'une sélection due sans aucun doute à ce que le commanditaire de la copie a considéré que ces deux livres étaient les plus intéressants. A concevoir les textes médiévaux comme les débiteurs des textes antérieurs, nous autres philologues sommes dans l'obligation de présenter leurs nombreuses sources. Parmi celles de Jiménez de Rada, la plus évidente et qui constitue le canevas sur quoi reposent toutes les autres est très certainement le Chronicon mundi, notamment à partir du livre III, bien que nous ne puissions pas écarter tout à fait l'hypothèse que Luc et Rodrigue aient utilisé des sources communes. Les divergences entre nos deux auteurs, et leurs convergences, sont dues à ce qu'ils représentent deux façons d'expliquer la réalité historique liées à la défense d'intérêts distincts : ceux de León pour Luc de Túy, ceux de Tolède pour Jiménez de Rada."
(résumé d'auteur)


Contenu en ligne

Documents :

     durée : 25 min

webmestre
Ecole normale supérieure de Lyon
15, Parvis René Descartes BP 7000 69342 Lyon cedex 07 FRANCE